cafeinate_plantain_deer_and_doe_manches_courtes_vignette
Vêtements Femme

Le tee-shirt Plantain, entre réussite et échec

Le tee-shirt Plantain est le tout premier modèle de vêtement auquel je me suis frottée.

J’en ai réalisé 2 exemplaires cet hiver, et pour l’été, j’avais envie d’une version à manches courtes.

Je me suis donc lancée avec un coupon de tissu que j’avais en stock, et honnêtement, le résultat n’est pas du tout ce que j’espérais (Je vous explique pourquoi un peu plus bas)

Tout d’abord, quelques infos sur le patron :

 

  • Patron gratuit, pdf, marges incluses
  • Difficulté : débutant avec un peu d’expérience (coudre du jersey, ourlets jersey, encolure jersey)
  • 3 longueurs de manches possibles : courtes, 3/4, longues
  • Explications claires
  • Taille correspondant aux tailles du commerce

Deer&Doe est une marque de patrons indépendante, et française. Elle propose régulièrement de nouveaux modèles, et depuis 1 an environ, elle propose également ses patrons en version pdf.

Ceci dit, les anciens modèles ne sont pas encore tous proposés en pdf, la marque les ajoute au fur et à mesure. J’attends que le modèle de pantalon Safran le soit pour pouvoir l’acheter.

Côté tarifs, le prix des patrons en pochette est le même que chez les autres créateurs de patrons. Attention cependant, les frais de port ne sont pas inclus dans le prix.

Par contre, côté pdf, le prix est plus élevé que les autres marques (en général, aux alentours de 11€), ce qui est dommage je trouve. Mais bon, cela changera peut-être un jour, il faut l’espérer.

Mes 3 versions du tee-shirt Plantain :

 

Mes 2 versions réalisées cet hiver, dans des coupons trouvés chez Toto.

Elles ont toutes deux été réalisées avec mon ancienne machine à coudre, Raoul (une Brother RL417), qui ne disposait ni du point élastique, ni du point overlock.

Les finitions ne sont donc pas parfaites, les coutures ayant été réalisées au point droit, et le « surfilage » au point zig-zag.

Mais tout cela pour vous dire que même avec une machine basique, on peut réaliser des vêtements !

 

Pour la version manches longues (blanche à pois), j’ai fait un simple ourlet roulotté (merci mes pieds achetés chez Amazon !)

Pour la version 3/4 (motifs géométriques), mes ourlets ont été faits au point droit, faute de mieux.

Bien évidemment, l’ourlet de l’une des manches a craqué la seconde fois où je l’ai porté (vu que ce n’était pas un point élastique).

Il faut que je pense à reprendre cela un de ces jours.

 

Ces précisions apportées, j’avoue que j’aime beaucoup ces 2 versions, surtout parce-que je peux les porter l’hiver sous un pull, et que cela remplace les traditionnels sous-pulls 🙂

Pour info, ces 2 exemplaires ont été cousu en taille 36.

 

Ma troisième version :

Elle a également été réalisée dans un coupon trouvé chez Toto, à Bordeaux, mais cette fois avec ma nouvelle machine, la Janome 8077 Jean & Stretch.

J’ai utilisé le point 6 (point élastique) pour la couture, et le point 10 (point overlock) pour le surfilage.

 

Matériel utilisé:

 

Je ne connais pas la composition exacte de mon tissu, mais comment dire poliment … J’en ai chié !

Mes points sautaient, quelque-soit l’aiguille ou le réglage utilisé, le tissu était littéralement impossible à coudre tel quel.

J’ai fini par l’amidonner autant que possible, et là, j’ai enfin pu en tirer quelque-chose.

J’ai encore des points qui ont sauté, mais comme je m’attendais à vraiment galérer, avec des bourrages par exemple, je peux dire que le Dieu Amidon m’a bien sauvé la mise.

Précisions sur le tissu:

Mon tissu est ce qu’on appelle un tissu « à panneau ».

Cela signifie que le motif ne se répète pas indéfiniment comme sur un tissu standard (comme les tissus de mes 2 premiers plantains, par exemple), mais qu’il se répète à intervalles réguliers, en général 1 mètre ou 1m50.

Pour vous faire une idée, j’en ai trouvé sur la mercerie « Les filles à pois« , cela vous permettra de mieux visualiser :

Avec ce motif qui se répète, je me suis dit que cela rendrait super bien en tee-shirt.

Sauf que, même si mon tee-shirt est très bien réalisé (en taille 38 cette fois-ci, je le voulais un peu moins moulant que les précédents), je trouve qu’il ne me va pas super bien, qu’il me vieillit.

Sans compter qu’il est difficile à assortir (j’ai testé avec plusieurs jupes et pantalons).

De plus, mon ourlet bas est trop tendu, le tee-shirt gondole. C’est peut-être dû à l’amidon restant (j’ai juste fait un rinçage séchage repassage avant de prendre les photos), mais comme j’ai oublié d’allonger légèrement mon point et de réduire ma tension en le faisant, je pense qu’il continuera à gondoler même après un vrai lavage.

Le rendu final n’est pas celui que j’avais imaginé, du coup, je suis déçue du résultat. Je pense qu’il va devenir un vêtement d’intérieur, car il est tout de même bien confortable.

 

 

Côté finitions :

cafeinate_plantain_deer_and_doe_manches_courtes_revers_encolure

Normalement, sur ce modèle, au niveau de l’encolure, on réalise une surpiqure.

Mais avec cette matière et mes points qui sautent, j’ai préféré ne pas tenter le diable.

Seul souci, l’encolure jersey, sans surpiqure, ça ne tient pas en place, même avec un bon repassage

J’avais en stock du ruban thermocollant thermofusible double-face (un nom un peu barbare, mais c’est un petit accessoire bien pratique qui permet de réaliser des ourlets sans couture, pour les rideaux par exemple).

Comme il fait 1.5 cm de largeur, et que ma marge de couture n’est que de 1 cm, je l’ai tout simplement plié en 2, et l’ai inséré entre mon tissu et l’encolure.

Un bon coup de fer à repasser, et voilà le résultat sur l’envers (pour l’endroit, c’est la photo un peu plus haut):

cafeinate_plantain_deer_and_doe_manches_courtes_revers_encolure2

Et juste pour préciser : j’ai déjà utilisé ce ruban pour un ourlet de rideau que je ne voulais pas couper, cela tient parfaitement même après plusieurs lavages 🙂

 

 

Quelques indication utiles pour réaliser ce patron :

 

  • Utilisez bien un tissu avec 40% à 50% d’élasticité. Pour connaitre l’élasticité d’un tissu, c’est très simple : posez votre tissu sur une règle, tenez un bout du tissu sur le 0 avec votre main gauche. Attrapez le tissu (non tendu, juste posé) au niveau du 10 avec votre main droite, et tirez le tissu le long de la règle. Si vous atteignez le chiffre 13, cela signifie que l’élasticité de votre tissu est de 30%, si vous atteignez 14, 40%, et ainsi de suite.
  • Pour coudre une encolure en jersey, je vous remet le lien vers la vidéo qui explique la procédure : https://youtu.be/Mpu_y-5wRjo
  • Les marges de coutures sont de 1 cm. Personnellement, une fois ma 1ère couture faite, je recoupe la marge à environ 5/6 millimètres avant de procéder au surfilage. Je trouve que les finitions intérieures font plus soignées, mais c’est bien entendu un avis personnel 🙂

 

Cliquez pour télécharger le patron gratuit du tee-shirt Plantain

 

Bref, mon tee-shirt n’est pas parfait, il ne correspond pas à ce que je voulais. Mais je me suis dit que j’allai quand même vous le montrer, et vous parler des soucis rencontrés.

Car la couture, ce n’est pas toujours réaliser un vêtement parfait. C’est aussi faire face à des difficultés, et trouver des solutions pour y remédier.

C’est comme ça qu’on apprends et qu’on progresse.

Et vous, qu’elles sont les solutions originales que vous avez pu trouver pour résoudre un problème de couture? N’hésitez pas à m’en parler en commentaire,

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.